Contributions Sommeil Neurophysiologie & autres ..
Accueil > Brevets > 2001 > Procédé relatif à la mise en oeuvre d’une fonction d’imagination dans un système (...)

Procédé relatif à la mise en oeuvre d’une fonction d’imagination dans un système technique

dimanche 14 novembre 2010, par Didier Cugy

L’invention concerne un procédé relatif à la mise en oeuvre d’une fonction d’imagination dans un système technique. Cette invention s’applique notamment à des systèmes de traitement de l’information élaborés à partir de machines utilisant des algorithmes séquentiels (Machines de Von Neuman) ou des systèmes construits à partir de réseaux de neurones. Le procédé décrit s’applique notamment à toutes applications mettant en oeuvre des processus décisionnels ou de contrôle et éventuellement soumis à des aléas impliquant habituellement la supervision humaine. Le procédé ayant alors pour objet de pallier de façon autonome à l’impossibilité du contrôle humain. De façon générale, il est possible de représenter le contenu informationnel d’une situation donnée au moyen d’un vecteur V (x, y, z, t,....) dans un espace à N dimensions. L’élaboration de nouvelle connaissance consiste à appliquer aux différentes composantes du vecteur informationnel une variabilité caractérisée par une distribution ajustable en fonction d’un paramètre dépendant de l’information produite. Nous proposons, à titre d’exemple, d’utiliser une distribution de Boltzmann pour laquelle l’étendue de la variabilité dépend d’un paramètre appelé température. La nouveauté de l’information produite est évaluée à partir du calcul de la distance séparant le vecteur d’origine du vecteur "imaginé". Le contrôle de la production imaginative est effectué par une boucle d’asservissement de la température à la distance séparant l’information originale (Vorg) de l’information imaginée (Vimag).

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0