Contributions Sommeil Neurophysiologie & autres ..
Accueil > Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil > 2008 - Lille > Distributions comparées des réponses à l’échelle Epworth entre les personnes (...)

Distributions comparées des réponses à l’échelle Epworth entre les personnes âgées de 40 ans et plus vues à l’occasion d’un bilan de santé, les personnes suivies en consultation sommeil et les personnes suivies dans le cadre du Réseau Morphée

samedi 13 novembre 2010, par Didier Cugy

Cugy Didier, Royant-Parola Sylvie, Paty Jacques, Léger Bruno, Lenain Jean-Luc

L’échelle d’epworth est utilisée de façon courante pour évaluer la somnolence. Nous rapportons, la distribution des scores parmi trois populations : - la première, vue à l’occasion de bilans de santé systématique effectués dans le cadre des centres d’examens de santé de Bordeaux et Cenon (checkup, N=10755) ; - la seconde suivie dans le cadre d’une consultation sommeil (N=3252) ; - la troisième prise en charge dans le cadre du réseau Morphée (N=1316). Les scores d’Epworth ont été recueillis auprès de personnes âgées de 40 ans et plus.

La distribution des scores est reportée dans les tables.

Il est observé la présence de différences entre les populations vues à l’occasion d’un dépistage CES et celles suivies dans le cas d’une prise en charge réseau ou d’une consultation (Khi2 p< 0,01). Il n’y a pas de différences significatives entre les distributions des scores relevés à l’occasion d’une consultation ou d’une prise en charge réseau. Les distributions ne suivent pas celles de loi normales dans les trois cas.

CONCLUSIONS :
1) Il est constaté la présence de différence entre la populations générale et celle suivie à l’occasion d’une consultation sommeil ou d’une prise en charge par le réseau Morphée.
2) A noter, dans la population vue à l’occasion d’un bialn de santé, les proportions de personnes présentant un score d’epworth > 7 (33,12%), > 10 (13,61%) et > 14 (3,38%).
3) L’analyse statistique des réponses à l’échelle d’epworth nécessite soit l’usage de statistiques non paramétriques, soit ajustées sur la distribution en population normale.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0