Contributions Sommeil Neurophysiologie & autres ..
Accueil > Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil > 2019 - Lille > Approche semi-dynamique de l’imagerie du Rachis Cervical et Sommeil

Approche semi-dynamique de l’imagerie du Rachis Cervical et Sommeil

lundi 4 novembre 2019, par Didier Cugy

Objectif : Les techniques d’imagerie IRM du rachis cervical sont habituellement réalisées dans des conditions standard en décubitus dorsal et ne permettent pas de mettre en évidence les images pathologiques dans les positions de sommeil physiologique (décubitus ventral ou latéral). Nous avons testé la faisabilité d’une imagerie dynamique du rachis cervical dans le contexte des contraintes liées à l’IRM.

Méthodes : Les images ont été réalisées au moyen de l’IRM 3T Toshiba du GIE R2 de Pessac. Dans un premier temps au moyen d’antenne standard en position standard puis en imposant des rotations de la tête de +/- 30°. Dans un second temps nous avons réalisé des images au moyen de différentes antennes (intégrées dans la table, antenne Flex). Nous avons retenu deux critères principaux : la qualité des images et l’acceptabilité/confort pour le patient

Résultats : Dans tous les cas nous avons obtenu des images de bonne qualité. Nous avons pu réaliser des séquences T1, T2, T2 STIR, T2 FSE, T2*. Les images sont comparables à celles obtenues en position standard avec l’antenne de référence. Les rotations nécessitent de faire deux séries d’acquisition ce qui double le temps de l’examen. La mise en oeuvre des rotations au moyen de l’antenne standard apparaît très inconfortable. L’usage de l’antenne Flex induit des sensation d’échauffement. L’antenne intégrée à la table donne le meilleur confort sans grande altération de la résolution en signal et spatial.

Conclusion : La réalisation d’imageries dynamique du rachis cervical en procubitus au moyen de l’antenne intégrée à la table permet de visualiser les contraintes médullaires liées aux positions de sommeil. La technique apparaît simple et reproductible. Elle présente un intérêt pour la recherche des causes en cas de discordance radio clinique lors de l’examen du rachis cervical standard.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0