Contributions Sommeil Neurophysiologie & autres ..
Accueil > Aventel > Enquête Prévention Angiodynamique > Profil et vécu de l’insuffisant veinolymphatique

Profil et vécu de l’insuffisant veinolymphatique

dimanche 13 juillet 2014, par Didier Cugy

Cette vaste enquête épidémiologique a été menée du 1er Mars au 31 juillet 1988 et a intéressé près de 5000 praticiens. Les médecins (généralistes, gynécologues et
angéiologues) interrogés sur les caractéristiques des patients présentant une insuffisance veinolymphatique avaient la possibilité de répondre par Minitel (service télématique de recueil des données) ou par l’intermédiaire de cartes remises par le réseau de visite médicale (fiches enquêtes papier).
Au terme des cinq mois qu’a duré l’étude, on dénombre environ 57000 observations provenant d’omnipraticiens et, respectivement, plus de 2500 et 1500 "enquêtes gynécologue et angéiologue" ; la proportion de réponses télématiques dépassant les 60%.
Précisons qu’avant d’être analysé, l’ensemble de ces observations a été soumis à un double "filtrage".
Seules les réponses concernant les malades âgés entre 15 et 75 ans et suffisamment documentées (exploitables) ont été prises en considération.
Critères d’exclusion ramenant l’effectif des "populations généraliste, gynéco logue et angéiologue" à respectivement et très exactement 43515,2188 et 1140 patients.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0