Contributions Sommeil Neurophysiologie & autres ..
Accueil > Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil > 2004 - Bordeaux > Evolution de la température céphalique au décours d’enregistrements (...)

Evolution de la température céphalique au décours d’enregistrements polysomnographiques

samedi 13 novembre 2010, par Didier Cugy

D.Cugy1,2, J.Paty2,1

1. Unités de Diagnostic et de Traitement des Troubles du Sommeil et de la Vigilance, 33000 Bordeaux. Didier.cugy@wanadoo.fr
2. Clinique du sommeil, CHU Pellegrin, 33076 Bordeaux cédex

Evolution de la température céphalique au décours d’enregistrements polysomnographiques et de tests itératifs d’évaluation de la vigilance.

Il est retrouvé à l’occasion de 59 enregistrements polysomnographiques de sommeil incluant une mesure de la température céphalique au niveau temporal des variations significatives de la température. Ces variations sont associées de façon significative (p< 0.005) aux différents niveaux de vigilance (Eveil, Sommeil superficiel, sommeil lent, sommeil paradoxal). Les températures moyennes observées étant comparativement plus élevées durant les phases de sommeil (+0.2°C en sommeil superficiel, +0.5°C en sommeil lent, +02°C en sommeil paradoxal : +0.2°C) qu’en éveil .

Ces variations surviennent de façon rapide avec des durées de transition de l’ordre de 8mn (augmentation de température) et de 3mn (diminution). Les caractéristiques temporelles de ces transitions en font un indicateur à prendre en compte lors d’explorations polysomnographiques du sommeil. Par ailleurs les caractéristiques de ces variations peuvent fournir des éléments contributifs aux approches fonctionnelles du sommeil basées sur les théories du traitement de l’information et également remettent en question les méthodes de mesure clinique d’une « constante » relevée en routine.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0