Contributions Sommeil Neurophysiologie & autres ..
Accueil > Sleep and Aging > 2017 - Lyon > Impact de la plainte sommeil rapportée à l’âge observée à l’occasion de (...)

Impact de la plainte sommeil rapportée à l’âge observée à l’occasion de 205 521 Bilans de santé effectués entre 2004 et 2017

samedi 1er juillet 2017, par Didier Cugy

Dans le cadre de la convention mise en place avec l’association pour la prévention du handicap dû aux troubles du sommeil et de la vigilance, les centres d’examens de santé de la CPAM de la Gironde ont intégré dans leur bilan depuis 2004 un dépistage des troubles du sommeil incluant le codage des pathologies identifiées (apnées, insomnie, etc..) et le remplissage d’un auto-questionnaire d’epworth.
Objectif : Rechercher à par1ir de la base de données anony9isée des examens de santé de la CPAM de la Gironde les relations pouvant exister entre l’existence d’une plainte sommeil et les données issues du questionnaire médico-administratif, de l’examen clinique, de la biologie effectuée, de l’existence d’une plainte sommeil et du score de somnolence évalué au moyen de l’échelle d’epwor1h.
Population : La population étudiée correspond au territoire de recrutement du centre d’examen de santé de Bègles de la CPAM de la Gironde (dépar1ement de la Gironde). Elle a été constitJée sur une période couvrant de 2004 à 2017 soit 13 ans et comporte 200 521 bilan. Les classes d’âge 20-64 ans ainsi que les hommes sont sur représentées par rappor1 à la population nationale de même que les hommes
Résultats : L’ existence d’une plainte en rappor1 avec le sommeil est évaluée à partir du questionnaire médico-administratif et des données de l’interrogatoire. Les données quantitatives sont analysées par analyse de variance multi-dimensionnelle avec seg9entation sur le sexe, la classe d’âge et la présence d’une plainte sommeil. Une association significative est identifiée entre plainte sommeil et : - Triglycérides, GGT, ALAT ; - Leucocytes avec des variations différentes selon le type (neutrophiles augmentés , lymphocytes diminués) ; -score d’epwor1h. Il n’est pas rettouvé d’association avec la cholestérolémie, la créatinine, les globules rouges, HB etHT.
Conclusion : Les valeurs des paramètres biologiques doivent être prises en compte selon le sexe et l’âge. Exemple : le taux moyen de triglycérides est deux fois supérieur à 45 ans qu’à 25 ans ou encore la choleterolémie moyenne est de 4 mmol à 25 ans et 5,75 mmol à 45 ans.
L’existence d’une plainte sommeil apparaît associée à des paramètres quantitatifs connus comme le score d’epwor1h et à d’autres empiriquement perçus et pour lesquels les mécanismes physiopathologiques sont à affir9er (triglycérides, GGT, ALAT) mettant notamment en jeu des marqueurs de la fonction hépatique ou des mécanismes liés à l’immunité.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0